Trésor vert

Publié le 6 Août 2013

Le tronc était immense, vieux, ridé, noueux. Ses racines aériennes formaient un abri à ras de terre. Nuela quitta ses armes et sa tunique pour les dissimuler dans l'abri, au milieu des nids d'araignées et des scolopendres. il leva les yeux sur l'arbre dont il ne distinguait pas la cime, les poings sur les hanches. Tout là-haut se trouvait son trésor.

L'elfe natta ses cheveux pour qu'ils n'entravent pas son ascension, ne portant qu'un poignard à la ceinture. Il enchaîna quelques exercices respirations pour détendre ses muscles et aborder la montée dans les meilleures conditions, puis il sauta, attrapa les restes d'une branche basse et s'y hissa.

La lumière du soleil pénétrait avec difficulté à travers la dense canopée, et les branches les plus basses des grands arbres étaient pratiquement toutes mortes. Nuela devait s'aider dans sa progression vers le sommet des diverses lianes qui enserraient le tronc, liens entre le ciel et la terre. Mais malgré la présence des lianes qui formaient comme une échelle de corde, son ascension était malaisée, hachée. Les lianes et les rides de l'écorce lui offraient des prises parfois précaires, cédaient parfois sous son poids. Le chemin qu'il empruntait le menait par moment à une impasse et il devait changer de voie afin de reprendre sa progression.

Nuela grimpait lentement, ses muscles faiblissaient peu à peu et se tétanisaient. Il s'arrêtait régulièrement pour se reposer et reprendre son souffle. Ses doigts et ses orteils étaient de plus en plus écorchés à mesure qu'il montait. Dans sa progression il dérangeait les animaux vivant dans l'arbre, insectes, reptiles, oiseaux ou petits mammifères. Nombre d'enter eux fuyaient à son approche, mais les diverses colonies de fourmis qu'il croisait sur son chemin vers la cime ne battaient pas en retraite. Au contraire, elles l'attaquaient dès qu'il se trouvait à proximité de leur nid et son corps était brûlant de morsures. La présence de nombreuses abeilles lui révéla la présence d'une ruche non loin de la fourche sur laquelle il se tenait et il progressa avec force précaution afin d'éviter une attaque jusqu'à en être assez éloigné pour ne plus représenter une menace.

Au fur et à mesure de sa progression, l'air était plus humide, plus lourd dans ses poumons. Il le sentait, le goûtait, à chaque respiration. La luminosité se faisait également plus forte, et de plus en plus de rais de lumière caressaient sa peau d'un rouge foncé qui se confondait presque avec le tronc acajou. Les branches étaient plus nombreuses, plus épaisses aussi, et son ascension s'en trouvait facilitée.

À plus de cinquante mètres du sol, Nuela creva enfin la canopée pour se retrouver sous le ciel. Les chants des oiseaux, les coassements des grenouilles, les courses-poursuites dans les branches, le vent agitant les feuilles, tout s'entendait plus distinctement. Devant ses yeux s'étendait un océan de verdure, un océan traversé de courants, de vagues, avec ses récifs et ses îles. La beauté du paysage captivait l'elfe et valait bien tous les efforts accomplis pour parvenir à la cime de l'arbre. Mais Nuela n'était pas venu là pour la vue. Il avait escaladé l'arbre pour récolter un fruit, un fruit très spécial, qui poussait uniquement sur la cime d'autres arbres ; cette plante ne touchait jamais le sol et s'épanouissait sur les branches supérieures des arbres, profitant du soleil éclatant, se gorgeant d'eau de pluie et de rosée.

Nuela était allongé sur une large fourche dont les branches s'étalaient en corolle, les jambes pendant dans le vide, les mains croisées sous la nuque. L'arbre portait plusieurs fruits pour lesquels il était venu jusqu'ici, dont certains étaient tout à fait mûrs, mais il n'était pas pressé d'en récolter et de redescendre au sol. Le ciel était légèrement voilé, la brise agréable, et la nuit ne tomberait pas avant plusieurs heures.
Pourquoi entamer une descente longue et ardue alors qu'il pouvait profiter de la beauté et de la douceur de la nature, à mi-chemin du ciel et de la terre ?

Rédigé par Opale Ay'ny

Publié dans #Elfes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article